Qu’est ce que le dropshipping ? Avantages, inconvénients et stratégies

15 MIN DE LECTURE

Véritable phénomène lié à l’explosion du e-commerce transfrontalier ces dernières années, le dropshipping fait couler beaucoup d’encre. Opportunité en or selon certains, utopie pour les autres, penchons nous en détail sur ce mode de vente en ligne de plus en plus prisé par toutes les personnes intéressées par la vente à l’international.

Histoire, évolution et définition du dropshipping

La première validation du dropshipping comme un système de vente en ligne efficace remonte à 2006, notamment grâce à l’émergence de sociétés chinoises spécialisées dans le domaine, qui ont permis de grandement étoffer le catalogue de produits disponibles en dropshipping, tout en proposant des prix compétitifs. Aujourd’hui, c’est devenu un business model très lucratif au sein de l’industrie du e-commerce, avec près de 33% des boutiques en ligne du monde y ayant recours. Il s’agit d’ailleurs du modèle utilisé par certains grands noms du e-commerce comme Wayfair, Gilt ou encore Zappos.

 

D’un point de vue théorique, le dropshipping est un modèle de traitement des commandes en ligne pour lequel le e-commerçant ne stocke plus les produits vendus par ses propres moyens mais les achète directement auprès d’un fournisseur tiers, qui se charge ensuite de les expédier directement aux clients finaux. Wikipédia en donne la définition suivante, qui est tout à fait explicite: “le drop shipping (en français « livraison directe ») est un système tripartite où le client (le consommateur) passe commande sur le site internet du distributeur (le commerçant), lequel transmet celle-ci au fournisseur (le grossiste), lequel assure la livraison et gère les stocks”.

 

On comprend ainsi que les grandes marketplaces comme Amazon, Ebay ou Rueducommerce.com réalisent dans les faits du dropshipping depuis de nombreuses années. En effet, si l’on prend l’exemple d’Amazon, référence du secteur, si vous achetez un produit auprès d’un vendeur tiers référencé sur la plateforme, c’est ce dernier qui prendra en charge l’expédition de votre commande. Amazon agit donc comme un intermédiaire, en proposant à ses vendeurs la revente de leurs produits sur son site, en contrepartie d’une commission sur les ventes : c’est aussi une manière de faire du dropshipping !

 

Ceci étant dit, et même si les géants cités plus haut y ont recours, le dropshipping est-t-il en réalité une opportunité ou une utopie ? Pour répondre à cette question, intéressons-nous aux avantages et aux inconvénients du dropshipping.

Amazon agit donc comme un intermédiaire, en proposant à des vendeurs la revente de leurs produits sur son site, en contrepartie d’une commission sur les ventes : c’est du dropshipping !

Les avantages du dropshipping

  • Un investissement initial minimum
    Le plus gros avantage lié au dropshipping est sûrement l’aspect financier. En effet, grâce à ce système de vente en ligne vous n’avez pas à investir dans la recherche et le développement d’un nouveau produit, ni dans sa production, et vous pouvez vendre des produits depuis votre boutique en ligne sans avoir à supporter le risque financier du stock. Le seul réel coût de mise en place concerne la création et l’hébergement de votre boutique en ligne, ce qui représente un investissement négligeable en comparaison avec l’établissement d’une boutique physique.
  • Une mise en place simple et rapide
    Avec une plateforme e-commerce de dropshipping, il n’est pas nécessaire de gérer directement de produits physiques, ce qui vous simplifie considérablement la tâche :
    Pas besoin d’investir dans un entrepôt pour votre stock, ni de le superviser
    – Pas besoin de commander des produits en continu pour assurer un stock suffisant
    – Pas besoin de gérer la préparation ni l’expédition des commandes
    – Pas besoin de superviser la gestion douanière ou les procédures de retour
    Il est ainsi possible de mettre en place sa boutique en ligne en trois étapes simples : 
    – Identifiez les produits que vous allez mettre en vente
    – Concluez un partenariat avec un ou plusieurs fournisseurs tiers de qualité
    – Créez votre boutique en ligne et référencez-y les produits de vos fournisseurs que vous souhaitez proposer à vos clients
  • Un risque faible
    Du fait qu’il n’est pas nécessaire de prendre en charge le coût et la gestion des stocks, il existe aucune pression pour vendre les marchandises et assurer le fonctionnement. En effet, peu importe que vous vendiez vos produits ou non, il n’y fondamentalement que très peu de choses à perdre (sauf peut être le risque de ne pas faire de bénéfices) !
    Le dropshipping permet d’éviter le déstockage en urgence des éventuels invendus passés de mode, puisque sans stock, il est plus simple de proposer les derniers produits tendance ! Autre avantage non négligeable : le modèle du dropshipping permet de tester de nouveaux marchés, zones de chalandise, fournisseurs et produits avec un risque financier quasi nul.

  • Une gestion simplifiée, depuis n’importe où
    Enfin, le travail opérationnel (préparation et expédition des commandes, gestion des retours, et du stock, etc) étant réalisé directement par les fournisseurs, le e-commerçant se focalise sur le développement et la croissance de sa boutique en ligne (communication, recherche des dernières tendances produit, gestion et amélioration du service client, etc …). La gestion de sa boutique en ligne sur internet apporte également une grande souplesse : les opérations sont gérées depuis n’importe où, à la seule condition de disposer d’une connexion internet !

A la lecture de ces différents points, le dropshipping semble une solution ne présentant que des avantages pour se lancer dans le e-commerce, mais ce modèle présente aussi des inconvénients …

Les inconvénients du dropshipping

  • Une compétition féroce, une personnalisation très limitée et des marges faibles
    Avec la récente explosion du nombre de boutiques e-commerce en dropshipping, la compétition entre ces dernières est de plus en plus sérieuse. C’est d’autant plus problématique que les dropshippers s’approvisionnent souvent auprès des mêmes fournisseurs, et proposent donc les mêmes produits à la vente. Ajoutez à cela le fait que la logistique est standardisée et que la personnalisation des produits est souvent impossible ou très limitée. Le seul facteur différenciant avec ses concurrents reste le prix, ce qui obligent de toucher à la marges de manière importante.
  • Un contrôle de qualité insuffisant …
    Etant donné que c’est le fournisseur qui prend en charge la production et l’expédition des marchandises, le vendeur n’a pas de contrôle : ni sur la qualité des produits (sont-ils conformes aux descriptions des fiches produits, et répondront-ils aux exigences des clients ? ), ni sur la qualité du service d’expédition et de livraison (le packaging est-il correct ? les produits sont-ils correctement emballés ? les délais de livraison sont-ils respectés ? etc, …). Ces deux points pourront ainsi être à l’origine de retours de marchandises, qui peuvent impacter négativement l’entreprise et les bénéfices.
  • … pour lequel le e-commerçant porte la responsabilité !
    Avez-vous déjà été blâmé pour une erreur qui n’était pas de votre fait, mais pour laquelle vous avez dû accepter la responsabilité malgré tout ? Et bien il s’agit là d’un des revers majeurs du dropshipping. En effet, en cas de manquement de la part de votre fournisseur (problème de qualité produit, retard de livraison, etc), les acheteurs se tournent vers le e-commerçant, qui doit en assumer les conséquences.
    Il faut donc s’y préparer, puisque même les meilleurs fournisseurs commettent des erreurs, par exemple lors de la préparation des commandes, et c’est toujours au vendeur d’en prendre la responsabilité et de répondre à son client.

  • Dépendance et manque de contrôle
    Le dropshipping entraîne par définition une grande dépendance vis-à-vis des fournisseurs. En effet, ce dernier a un contrôle total sur la production et sur les prix qu’il pratique. Il peut ainsi décider unilatéralement, sans consulter personne, d’arrêter la production d’un produit ou d’une catégorie entière, dont dépendait peut être la survie de sa boutique en ligne. De même pour les prix : ces derniers peuvent changer à tout moment au gré des changements stratégiques du fournisseur. La sous-traitance du stock par un tiers signifie qu’il faut savoir avoir une confiance aveugle et des outils performants pour suivre en temps réel l’état du stock.

Le dropshipping semble une solution ne présentant que des avantages pour se lancer dans le e-commerce, mais ce modèle présente aussi des inconvénients ...

Créer une boutique en ligne basée sur le dropshipping

Dans les faits, le dropshipping est un processus assez simple à comprendre et à mettre en place. Suivez le guide pour mettre en place une  plateforme de vente en dropshipping efficacement ! 

  • Choisir la ou les catégories des produits à vendre et sa “niche”
    Première étape essentielle au succès de votre projet de dropshipping : la sélection d’une niche de marché précise et pertinente sur laquelle vous allez concentrer votre offre produits. Pour sélectionner les produits avec le plus gros potentiel, vous pouvez avoir recours à des outils comme Google Trends ou Product Mafia. Nos outils transiteo peuvent également vous guider dans ce choix, notamment grâce à nos fiches pays vous renseignant sur les tendances et habitudes de consommation, selon vos pays cibles. Profitez de notre essai gratuit de 14 jours en créant un compte sur app.transiteo.com !
  • Le choix du nom de domaine pour votre boutique
    Il vous faudra ensuite faire le choix du nom de domaine de votre boutique. Ce dernier devra faire écho à votre niche et à vos produits, afin de permettre à vos consommateurs de vous trouver en ligne facilement (et aussi de gratter quelques places facilement sur Google) ! Ne négligez pas cette étape : elle est stratégique pour attirer vos visiteurs et construire votre image de marque.
  • Choisir une plateforme CMS adaptée
    Etape primordiale : la sélection de la plateforme e-commerce que vous allez utiliser pour créer votre boutique ! Les deux leaders du domaine, bien qu’il en existe de nombreuses autres, sont Shopify et WooCommerce. L’avantage de Shopify est qu’il s’agit d’une plateforme complètement automatisée, ce qui vous simplifie la tâche lors de la création et exploitation de votre boutique, mais le coût associé est relativement élevé : autour de 100 euros par mois pour la mise en place d’une boutique basique. Woocommerce de son côté est un plugin WordPress entièrement gratuit. Vous aurez donc uniquement à payer pour votre nom de domaine et pour l’hébergement de votre site web.
  • La sélection des fournisseurs
    Et bien sûr, apportez une attention particulière à la sélection de vos futurs fournisseurs. Il existe pour cela de nombreux sites, gratuits comme payants, qui répertorient les sites de grossistes en dropshipping. Une autre méthode consiste à trouver et contacter directement les producteurs des produits que vous souhaitez vendre, afin de savoir s’ils pratiquent le dropshipping. Même si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours leur pitcher votre projet et leur proposer un éventuel partenariat lucratif pour les deux parties. Une fois votre choix effectué, pensez à vous renseigner sur votre fournisseur potentiel sur Google afin de voir quelle est sa réputation auprès de ses clients actuels et passés. Autre méthode efficace : ayez recours au plugin dédié au dropshipping, proposés par votre plateforme e-commerce. Ces plugins sont simples à intégrer et à utiliser, et ils peuvent vous permettre de vous connecter rapidement à de bons dropshippers réputés comme AliExpress. Parmi les plugins réputés vous trouverez Oberlo, AliDropship, WooDropship, Dropfied ou encore Spocket Dropshipping. Ces derniers automatisent entre autre le processus d’importation des produits de vos fournisseurs sur votre site et vous permettent donc un lancement rapide de votre activité.

A titre informatif, vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des fournisseurs en dropshipping les plus réputés en fonction des catégories de produit qu’ils proposent :

  • Brands Distribution et Griffati pour les vêtements et accessoires de mode
  • Aliexpress pour les produits généralistes
  • Nova Engel pour les cosmétiques
  • Emuca Online pour l’ameublement et la quincaillerie
  • Zentrada.network pour le commerce de gros
  • Gatito.pl pour les marques sous licence

Nos conseils pour réussir votre stratégie e-commerce basée sur le e-commerce

  1. Faites des recherches approfondies avant de vous lancer
    Rien ne sert de vous presser dans le lancement de votre offre de dropshipping. Comme souvent, il est beaucoup plus judicieux de prendre le temps de vous renseigner sur les tendances de consommation, sur les attentes de vos futurs consommateurs, sur les capacités et la réputation de vos fournisseurs, et sur la meilleure plateforme e-commerce pour votre future activité.
  2. Rédigez vos propres fiches produits
    C’est aujourd’hui bien connu :  les moteurs de recherche ne plébiscitent pas le contenu dupliqué. Afin d’atteindre un référencement correct sur les moteurs de recherche, évitez à tout prix de faire du copier/coller des fiches produits de vos fournisseurs, ou pire, de celles de vos concurrents. Plus votre contenu sera unique et original, plus il va apporter de la plus-value aux internautes, et meilleur sera son référencement sur les moteurs de recherche. Il est donc fortement recommandé de rédiger vous même des fiches produits personnalisées. Vous pouvez de plus les baser sur votre propre expérience et avis, puisqu’il est très facile d’obtenir des échantillons gratuits de la part de vos fournisseurs en dropshipping afin de tester vos futurs produits et de se faire une idée de leur qualité.
  3. Diversifiez vos fournisseurs
    Comme nous l’avons dit plus haut, en tant que dropshipper vous êtes totalement dépendant de vos fournisseurs. Nous ne pouvons donc que vous recommander de diversifier ces derniers, et surtout de ne pas vous limiter à un fournisseur unique. En effet, si ce dernier décide du jour au lendemain de mettre fin à la production de votre produit phare, de changer ses tarifs, ou si la qualité des produits ou des services d’expédition se dégrade, c’est toute votre activité qui sera ainsi mise en péril.
  4. Quid des droits et taxes ?
    En tant qu’expert des droits et taxes de douane chez transiteo,  il est de notre devoir de vous sensibiliser à la problématique douanière pour vos plateforme e-commerce. Lors de l’importation commandes transfrontalières, vos produits peuvent être soumis au règlement des droits et taxes, selon leur valeur marchande et les règles douanières du pays d’importation. Même si la prise en charge de ce coût revient à vos clients à la réception de leur marchandise, il est fortement recommandé de renseigner ces derniers en amont sur ce coût “caché” supplémentaire. En effet, la majorité d’entre eux ne sont pas experts du commerce international, et ce n’est qu’à la réception de leur colis qu’ils ont la mauvaise surprise d’avoir des frais supplémentaires à régler. Au mieux vos clients seront insatisfaits de ce manque de transparence, et au pire ils refuseront ou retourneront purement et simplement leurs colis.

Heureusement, des outils existent aujourd’hui pour palier à ce problème ! Notamment grâce à nos plugins facilement intégrables sur votre plateforme e-commerce, vous pourrez renseigner en temps réel vos consommateurs sur le montant des droits et taxes à destination : soit directement sur la fiche produit, soit au moment du règlement du panier, peu importe leur pays de résidence, et sans aucune complexité pour vous ! Vous garantissez ainsi une totale transparence à vos clients, une expérience d’achat optimale, et donc une satisfaction au top ! 

En prenant le temps de choisir le bon marché de niche, en choisissant les bons fournisseurs et en travaillant avec précision sur votre offre, le dropshipping peut être une activité très profitable. Il est important de garder à l’esprit que c’est aussi un business très compétitif, et pour lequel les facteurs de différenciation sont limités. Ayez donc recours à tous les outils à votre disposition pour proposer l’expérience d’achat la plus agréable à vos clients (plateformes e-commerce et plugins de dropshipping associés, outils de calcul et d’affichage des droits et taxes à destination, tendances de consommation sur vos marchés cibles, etc …). Profitez de notre expérience et devenez un expert en dropshipping !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *